Accueil» Les entreprises devraient « couper les moteurs »

Les entreprises devraient « couper les moteurs »

Toutes les entreprises devraient interdire officiellement la marche au ralenti des véhicules pendant les heures de travail. Cette idée – plutôt évidente me diront certains – m'est venue en tête alors que je regardais un agent immobilier arrêter sa voiture devant une maison et prendre une bonne dizaine de minutes pour installer la pancarte "A vendre", sans jamais couper le moteur. Non seulement la marche au ralenti est-elle formellement interdite à Ottawa, c'est une question de bon sens économique. En fait, les employés qui laissent leur véhicule tourner au ralenti inutilement gaspillent l'argent de leur employeur.

Selon Ressources naturelles Canada, si chaque conducteur d'un véhicule léger arrêtait son moteur au lieu de le laisser tourner au ralenti trois minutes par jour, les Canadiens économiseraient ensemble 630 millions de litres de carburant, 630 millions de dollars en carburant et ils réduiraient les émissions de GES de plus de 1,4 million de tonnes par année (en admettant que le coût du carburant est de 1 $ le litre).

"Si vous laissez votre moteur tourner au ralenti pendant plus de 10 secondes, vous gaspillez de l'essence", affirme Quentin Chiotti de Pollution Probe.

Au coût actuel de l'essence, si un conducteur réduit sa marche au ralenti de 10 minutes par jour, une compagnie pourrait épargner 100$ par année. Multipliez cette somme par plusieurs employés, c'est beaucoup d'argent!

Laisser une réponse